<<

2013

1305 - Extension et transformation d'une villa et de ses extérieurs à Collonge-Bellerive - Genève

Extension et transformation intérieure complète d'une villa dans la commune de Collonge-Bellerives.
 
En forme de L, la villa existante offrait des espaces trop exiguës pour la famille. Le parti pris architectural fut d’implanter l’extension sur l’emprise du patio autour duquel la maison était organisée. La conservation des ouvertures de la façade existante permet une perméabilité entre la villa existante et l’extension projetée.
L’extension voulut très minimaliste respecte le style moderne et épurée de la villa existante. La baie vitrée d’angle et la verrière, éléments de liaison extension / existant, apportent une belle lumière naturelle aux différents espaces.
L’organisation des espaces intérieurs résulte d’une réflexion entre ouverture et intimité. Un monolithe avec une cheminée traversante intimise le salon de la cuisine / salle à manger, tout en permettant une circulation et une ouverture entre ses espaces.
 
Située à proximité d'un axe routier important, les espaces extérieurs existants étaient peu utilisés vis-à-vis des nuisances sonores et de leur configuration. Les clôtures existantes ont été remplacées par un mur anti-bruits, absorbants les nuisances sonores et donnant aux différents espaces extérieures plus de quiétude. L’accès à la propriété a été modifié avec la création d’un portail qui délimite les espaces publics et privés et renforce cette protection aux bruits. Une zone de stationnement dans la continuité du garage existant offre une grande surface de stationnement. Un jardin japonais renforce l’esprit minimaliste souhaité tout en enjolivant l’entrée à la villa et la vue depuis le salon sur l’extérieur.
Sur la partie arrière du terrain, une grande terrasse en ipé offre une zone de repos autour de la piscine créée et un coin repas en lien direct avec la cuisine et la salle à manger intérieure.
 
Le choix et l’utilisation des matériaux uniformisent et lient les espaces intérieurs et extérieurs. L’habillage en Western Red Ceddar brossé du portail fait écho à la porte d’entrée et aux sous-faces de toiture de l’extension et du auvent d’entrée, alors que les poteaux métalliques thermolaqués du dit auvent renvoient à l’habillage des marches d’escalier, au pourtour du foyer de cheminée et du portail, ainsi qu’à la boîte aux lettres et portier intégrés dans un pilier. Le mur brut en crépis taloché brut du salon fait référence au mur extérieur en prolongement du garage qui délimite le jardin japonais de la zone de stationnement. 
Le sol intérieur en pierre reconstituée coulée, sans joints, renforce l’unité des espaces intérieurs.
 
 
Collaboratrice : Elodie Giraud